Laisser un message
  Nous sommes le 15/07/2024

Murs vivants : créer un espace vert en intérieur

Dans cet article, nous allons explorer le concept fascinant des murs vivants en intérieur. Nous aborderons les avantages environnementaux qu'ils offrent et comment choisir judicieusement les plantes pour votre mur vert. Ensuite, nous examinerons la gestion de l'arrosage et la structure nécessaire à leur mise en place. Finalement, vous découvrirez comment entretenir ces installations écologiques ainsi que leur rentabilité financière.

Le concept expliqué

Le concept des murs vivants, aussi connus sous le nom de murs végétaux ou jardins verticaux, repose sur l'idée d'introduire la nature dans nos espaces intérieurs. Il s'agit en réalité d'une forme avancée de jardinage vertical où les plantes poussent non pas horizontalement mais plutôt à la verticale.

Cette technique innovante utilise une structure qui peut être fixée directement au mur ou installée comme un panneau autoportant. Cette structure est ensuite équipée avec du feutre horticole spécialement conçu pour contenir et nourrir chaque plante individuellement tout en permettant aux racines de se développer librement.

Mais comment cela fonctionne-t-il exactement? L'eau et les nutriments nécessaires sont fournis aux plantes par gravité via un système goutte-à-goutte intégré dans la partie supérieure du mur vivant, réduisant ainsi le besoin fréquent d'arrosage manuel.

Il convient également de noter que nous sélectionnons minutieusement des plantes qui peuvent prospérer dans cet environnement particulier : certaines variétés préférées incluent les fougères, le lierre anglais et les pothos dorés pour n'en nommer que quelques-unes.

Il ne fait aucun doute que ces structures luxuriantes ajoutent une touche verte bienvenue à notre espace tout en améliorant considérablement sa qualité atmosphérique grâce à leur capacité innée à filtrer l'air ambiant pollué.

Les bénéfices environnementaux

Les murs végétalisés offrent une pléthore de bénéfices environnementaux. Ils servent d'isolant thermique, réduisant ainsi la quantité d'énergie nécessaire pour chauffer ou refroidir un espace intérieur. Cela contribue à diminuer l'empreinte carbone du bâtiment.

De plus, les plantes utilisées dans ces structures végétalisées absorbent le dioxyde de carbone et libèrent de l'oxygène par photosynthèse. Elles filtrent aussi les polluants présents dans l'air ambiant tels que le formaldéhyde et le benzène.

Un autre avantage non négligeable est leur capacité à absorber efficacement les bruits ambiants grâce aux feuilles qui dispersent les ondes sonores, créant ainsi un environnement plus paisible.

En milieu urbain particulièrement minéralisé où chaque centimètre carré compte pour préserver la biodiversité locale, ils constituent une solution innovante permettant la création d'un habitat favorable au développement des espèces animales et floristiques locales souvent menacées par notre mode de vie contemporain.

Le choix des plantes

Pour créer un mur vivant, le choix des plantes est crucial. Les variétés sélectionnées doivent être capables de croître verticalement et d'endurer les conditions spécifiques à l'intérieur.

  • Les fougères : Elles sont robustes et se développent bien dans une humidité élevée.
  • Le lierre anglais : Cette plante grimpante s'accroche facilement aux surfaces.
  • La mousse du Java: Elle offre une belle texture verte luxuriante qui peut couvrir tout un mur.
  • L'épiphyte comme le Philodendron : Il pousse sans avoir besoin de beaucoup de terreau ce qui en fait la candidate idéale pour un mur végétal intérieur.

Cependant, il reste important d'examiner attentivement chaque espace pour déterminer ses caractéristiques propres telles que l'exposition à la lumière ou encore son taux d'humidité avant toute installation. Nous recommandons également de faire appel à des professionnels compétents afin qu'ils vous guident vers les espèces adaptées selon vos préférences mais aussi en fonction des contraintes environnementales présentes au sein même du lieu où sera installé votre futur jardin vertical.

N’oubliez pas non plus que certaines plantes ont besoin plus régulièrement d'eau tandis que d'autres peuvent survivre avec moins donc veillez toujours à leur fournir ce dont elles nécessitent réellement en eau ainsi qu'en nutriments grâce notamment au substrat choisi dès le départ lorsqu'il s'agit par exemple de terreaux légers enrichis couramment utilisés dans ces installations modernistes très tendances actuellement dans le monde entier.

La gestion de l'arrosage

L'arrosage est le pilier central de la réussite d'un mur végétal intérieur. La plupart des murs vivants utilisent un système d'irrigation automatique pour assurer une hydratation régulière et uniforme.

En matière d'arrosage, deux éléments sont à prendre en compte : l'eau et les nutriments. L'eau doit être propre, sans chlore ni calcaire qui pourrait endommager ou étouffer vos plantes. Les nutriments peuvent provenir du compost ou de fertilisants organiques spécifiquement conçus pour les jardins verticaux.

Le volume quotidien nécessaire dépendra grandement du type de plantes que vous avez choisi ainsi que de leur exposition au soleil indirect. En règle générale, nous recommandons un arrosage léger mais fréquent plutôt qu'un seul gros arrosage hebdomadaire.

Veillez à ce que votre système n'inonde pas certaines zones tout en négligeant d'autres parties du mur - cela peut provoquer des incohérences dans la croissance équitable des différentes espèces présentes sur votre structure verte.

Une vérification périodique aidera également à détecter rapidement toute fuite potentielle ou problème lié aux conduites internes afin de garantir longue vie et prospérité à cet espace naturel unique au cœur même de votre habitat urbain.

La structure nécessaire

Créer un mur végétalisé nécessite une structure adéquate. Pour commencer, vous avez besoin d'un cadre qui serait l'équivalent du squelette de votre projet. Ce cadre peut être fait à partir de différents matériaux tels que le bois ou le métal, selon vos préférences et la compatibilité avec l'environnement intérieur. Dans ce processus, il est important de bien choisir les plantes que vous allez intégrer au mur vivant. Privilégiez des espèces qui s'adaptent facilement aux conditions lumineuses et thermiques disponibles dans la pièce choisie pour accueillir votre installation verte. Ensuite vient le choix du système d'arrosage automatique, indispensable pour maintenir en vie les plantes sans effort quotidien. À cet égard, cela se rapproche sensiblement de la mise en place d'un bloc WC où nous cherchons à automatiser certaines tâches répétitives tout en veillant à certains détails importants tels que l'étanchéité ou encore le bon fonctionnement général. Le dernier élément clé concerne les contenants destinés à abriter chaque plante: pots individuels insérés dans des cases prévues sur toute surface portante du cadre ou poches aménagées directement dessus ayant leur propre substrat fertile assureraient ainsi leur croissance optimale. Pour terminer cette section technique simple mais cruciale concernant la structure nécessaire pour un espace vert intérieur réussi ; n'oublions pas que c'est grâce à ces étapes minutieusement suivies qu'on pourrait jouir pleinement non seulement d'une ambiance apaisante offerte par ces murs vivants, mais aussi d'une sensation unique contribuant à notre bien-être physique et mental.

La maintenance et l'entretien

Prenez-vous soin de vos plantes d'intérieur comme il se doit ? C'est une question essentielle à se poser pour maintenir un mur vivant.

Tout d'abord, l'éclairage joue un rôle crucial dans la santé des plantes. Il est nécessaire de leur fournir suffisamment de lumière naturelle ou artificielle selon leurs besoins spécifiques.

L'arrosage constitue le deuxième aspect important du processus d’entretien. Les murs végétaux requièrent généralement moins d'eau que les plantes en pot car ils retiennent mieux l'humidité. Un système automatique peut être installé pour réguler cet arrosage.

N’oubliez pas la fertilisation qui aide au développement sain et vigoureux des végétaux sur votre mur vivant.

La maintenance et l'entretien ne sont donc pas à négliger lorsqu’on décide de créer un espace vert intérieur sous forme de mur vivant : cela demande du temps, mais surtout beaucoup d'amour !

La rentabilité de l'investissement

Investir dans un mur végétalisé en intérieur est une démarche rentable sur le long terme. Ce dernier offre de nombreux avantages économiques et environnementaux non négligeables.

  • Il contribue à la réduction de vos factures d'énergie grâce à son pouvoir isolant naturel.
  • Il augmente la valeur immobilière du bien par son aspect écologique et esthétique.
  • Sa capacité à filtrer l'air ambiant permet de diminuer les dépenses liées aux systèmes traditionnels d'aération ou purification d'air artificiels souvent coûteux.
  • Il apporte aussi des bénéfices indirects tels que l'amélioration du confort acoustique et thermique, ce qui se traduit également par des gains financiers conséquents sur le moyen terme.

Nous vous recommandons donc vivement cette solution pour créer un espace vert tout en optimisant votre budget.

Mots clés
Vous avez une idée d'article à nous proposer ? N'hésitez pas à nous écrire afin de nous communiquer vos suggestions. Nous serions ravis d'entamer une collaboration avec vous! Blog décoration - Blog Maison - eMag Aménagement intérieur - Blog Immobilier